jeudi 22 août 2013

L'INVITATION DE BERTRAND LOUIS

J'aime assez l'idée que mon disque soit (entre autre) une invitation à lire l'(anti)poésie de Muray comme le suggère judicieusement Baptiste Vignol. "Carré", "costaud", sont les deux adjectifs qui m'ont marqué dans son billet car j'ai, en effet, voulu faire un disque solide, cubique en quelque sorte.

Un disque à l'opposé de ce que Baudelaire disait par exemple de Georges Sand et qui pourrait s'appliquer à pas mal de trucs d'aujourd'hui "Elle a le fameux style coulant cher aux bourgeois"